110 chiens sauvés de l’abattage dans des élevages de viande canine en Corée du Sud arriveront au Canada en quête de foyers où ils pourront être enfin heureux

Les refuges d’urgence de Les Amis de HSI en Ontario et au Québec assureront les soins d’urgence et la réadaptation de ces chiens

Friends of Humane Society International


Nara Kim, de HSI Corée, réconforte doucement un chien malade lors de l’opération de sauvetage dans une ferme de viande canine sur l’île de Jindo, en Corée du Sud, le mardi 31 août 2021.

TORONTO (le 13 janvier 2022) — Alors que le gouvernement sud-coréen envisage d’interdire le commerce de la viande canine, plus de 100 chiens ayant eu la chance d’être sauvés l’année dernière des élevages du pays arriveront au Canada pour poursuivre leur quête d’un foyer stable.

De nombreux chiens ont été sauvés d’une ferme canine située sur l’île de Jindo par Humane Society International, en partenariat avec le groupe local LIFE. Ils ont été retrouvés confinés dans de minuscules cages grillagées et délabrées, vivant dans d’atroces conditions. Nombre d’entre eux étaient forcés d’assister au massacre brutal de leurs compagnons de cage. Les conditions de cet élevage étaient si mauvaises que des voisins se sont plaints d’entendre les cris de terreur des chiens. À la suite de ces plaintes, les autorités locales ont ordonné la fermeture de l’infrastructure pour avoir enfreint la loi sur la protection des animaux. En novembre de l’année dernière, pour donner suite à une suggestion du président Moon Jae-in, le gouvernement sud-coréen a mis sur pied un groupe de travail pour plancher sur une éventuelle interdiction de l’élevage canin à des fins de consommation.

Tous les chiens qui arriveront au Canada avec Les Amis de HSI ont été élevés à des fins de consommation humaine. La plupart sont des Jindos, la race canine nationale de la Corée du Sud. En raison des restrictions en matière de vol, ils n’ont pas pu quitter la Corée du Sud au moment du sauvetage et ont donc été pris en charge sur place par un refuge partenaire de HSI. Désormais en mesure de voler, les chiens sauvés sur l’île de Jindo, ainsi que les autres chiens sauvés de l’élevage par HSI arriveront en Ontario au cours des dix prochains jours afin de recevoir des soins médicaux et un suivi comportemental indispensables dans le refuge temporaire de Les Amis de HSI à Cambridge. Bien que de nombreux chiens feront ensuite l’objet d’un transfert vers un autre refuge aux États-Unis, où ils pourront commencer leur nouvelle vie, environ 40 chiens seront transférés dans les installations de Les Amis de HSI à Montréal, où ils commenceront leur quête d’une famille adoptive afin de tirer véritablement un trait sur leur passé traumatique.

Ewa Demianowicz, responsable de campagne pour Les Amis de HSI, a déclaré: «Nous sommes ravis de pouvoir aider à nouveau nos collègues sud-coréens à mettre fin au cruel commerce de la viande canine en accueillant dans nos refuges d’urgence ces chiens qui ont été sauvés d’atroces élevages de viande canine. Les Amis de HSI fournira des soins vétérinaires et un suivi comportemental à ces chiens et ensuite, des organisations partenaires chercheront des familles adoptives aimantes à environ 40 d’entre eux, tandis que les autres chiens seront transférés aux États-Unis pour y être soignés par nos collègues. Ces chiens ont enduré d’immenses souffrances, et notre équipe est ravie de pouvoir les mettre en sécurité et les aider à se remettre de leur traumatisme, physiquement et psychologiquement.»

Dans l’élevage situé sur l’île de Jindo, les membres de HSI/Corée ont été horrifiés de découvrir un grand nombre de colliers dans la zone centrale de mise à mort. C’est là que d’innombrables chiens ont été tués par électrocution et découpés pour récupérer leur viande, sous le regard terrifié de leurs compagnons de cage. Humane Society International/Corée, qui a déjà fait fermer 17 autres élevages de viande canine dans le pays et sauvé presque 2 500 chiens, fait campagne pour que la Corée du Sud adopte une législation visant à mettre fin au commerce de viande canine.

Parmi les chiens qui se mettront bientôt en route pour le Canada se trouve la gentille Kaya, dont la cage dans l’élevage sur l’île de Jindo était située tout près de la zone d’abattage. Malgré les scènes traumatisantes dont elle a dû être témoin, lorsqu’elle a été sauvée, Kaya était avide d’affection humaine et elle adore être choyée. La queue de Kaya n’arrête pas de remuer, elle est toujours aussi contente de voir du monde. Le gentil Moose, au caractère ultra calme et au net penchant pour les gâteries, s’envole lui aussi vers le Canada, tout comme Max, un chien énergique qui a probablement été abandonné par ses précédents compagnons humains, Sony, qui était déprimé et émacié lors du sauvetage, mais qui reprend à présent du poil de la bête, et bien d’autres Jindo au caractère docile tels que Lucie-loo et Jenny-joo.

Alors que ces chiens commencent une nouvelle vie, l’équipe de HSI à Séoul continuera de faire campagne pour mettre fin au secteur lié au commerce de la viande de chien et se réjouit de pouvoir aider le groupe de travail du gouvernement dans ses délibérations. Depuis 2015, le programme Models for Change de HSI a permis à l’ONG de travailler en coopération avec de nombreux éleveurs de chiens désireux de quitter ce secteur controversé et moribond en les aidant à assurer leur transition vers des métiers plus rentables et plus humains. Les sondages d’opinion réalisés en Corée du Sud montrent que la majorité de la population (84 %) ne consomme pas de viande de chien ou est prête à ne plus en consommer, et que l’opinion publique est de plus en plus favorable à une interdiction de ce commerce (près de 60 % de la population). Malgré ces chiffres encourageants, on estime qu’aujourd’hui encore, 1 à 2 millions de chiens sont élevés dans des milliers de fermes en Corée du Sud.

Nara Kim, responsable de la campagne de HSI/Corée contre le commerce de la viande canine, a déclaré : « J’espère vraiment que, pour les chiens qui s’envolent vers le Canada, le commerce de la viande canine ne sera bientôt plus qu’un lointain souvenir. Ils ont vu ce qu’il y avait de pire en l’humanité, mais ils auront à présent la chance de connaître l’amour et la compassion. Ici, en Corée du Sud, nous arrivons à un véritable tournant, car le gouvernement envisage sérieusement de mettre fin à ces pratiques cruelles. Les nombreuses années d’expérience qu’a à offrir le programme novateur de fermeture d’élevages canins de HSI nous permettront, espérons-le, de nous rapprocher d’un avenir où les élevages canins n’existent plus et où tous les chiens peuvent vivre heureux.

La fermeture des élevages organisée par HSI a eu lieu dans le respect des restrictions en matière de santé et de sécurité liées à la COVID-19. Un vétérinaire teste la présence du virus H3N2 (ou « grippe canine ») chez les chiens, au moment où ceux-ci sont vaccinés contre la rage, la maladie de Carré, l’hépatite, le parvovirus, les para-influenzas et la leptospirose. Les chiens sont mis en quarantaine et certifiés exempts de maladie avant leur transport vers l’étranger, conformément aux exigences internationales en matière d’exportation et d’importation.

Cliquez ici pour télécharger les photos et la vidéo du sauvetage.

-30-

Contact pour les médias : Ewa Demianowicz — cellulaire : 514-575-3499, courriel : edemianowicz@hsi.org

Les Amis de HSI est un acteur de premier plan dans la protection des animaux grâce à ses programmes actifs pour les animaux de compagnie, la protection de la faune et de son habitat naturel, la préservation des mammifères marins, le bien-être des animaux de ferme et des animaux cobayes. Les Amis de HSI est fière de faire partie de Humane Society International, qui, en collaboration avec ses groupes partenaires, forme l’un des plus importants organismes de protection des animaux au monde. Célébrer les animaux et confronter la cruauté autour du monde. Pour plus de renseignements : lesamisdehsi.ca.